Sponsored Content

Rubrique Rebelle : De l’éducation physique à chaque jour pour aider les élèves de 7e et 8e année pendant la Covid

Par Ottawa Sports Pages, pour les Rebelles de Louis-Riel

Sherry Polomark.

Si vous demandez à Sherry Polomark comment passer à travers une pandémie, sa réponse sera : plus d’activité physique !

Accueillant le populaire programme Sports-Exploratoires pour les élèves de 7e et 8e, l’école secondaire publique Louis-Riel était résolue à trouver une façon de continuer d’offrir l’éducation physique de manière sécuritaire pendant la crise de la Covid-19. 

Les cours quotidiens d’éducation physique pour tous les élèves intermédiaires sont une philosophie fondamentale à Louis-Riel dans le but d’enseigner aux élèves les principes de base d’un mode de vie saine et active en plus de leur permettre de participer à des activités physiques en toute confiance. 

Mme. Polomark est alors retourné à la case de départ pour déterminer une façon de livrer chaque activité d’une manière aussi sécuritaire et engageante que possible. Au hockey, cela signifie une plus grande concentration sur la pratique des habiletés individuelles (comme le maniement du bâton) et le jeu à 3 contre 3 sans contact physique.
 
Pour le basketball, cela signifie jouer à des jeux où il est facile de rester à l’écart, comme le 21, « Horse », le miroir, ou des courses d’obstacles à relais. Le développement des habiletés individuelles de l’athlète a été une priorité cette année ainsi que la prise de décision lors des éducatifs.

« Chaque sport à ses propres restrictions, mais nous avons travaillé dur pour trouver des adaptations », note Mme. Polomark, la responsable du programme Sports-Exploratoires. « Nous pensons que l’activité physique pendant les heures d’école est encore plus importante pendant la COVID, parce qu’il n’y a pas beaucoup d’occasions de sports et d’interactions sociales en dehors de l’école en ce moment. Être actif leur donne définitivement un coup de pouce, tant pour la santé physique que mentale. »

Les protocoles de sécurité font désormais partie intégrante de la routine. Les élèves se lavent les mains avant et après les cours d’éducation physique. Leur équipement individuel doit être nettoyé. Les masques sont toujours portés. Le fait d’avoir le géant Dôme LR (actuellement fermé au public) sur place à l’école est également un excellent outil pour favoriser la distanciation sociale.

Le programme Sports-Exploratoires a pu offrir plusieurs activités et ateliers à l’intérieur du cours d’éducation physique quotidien. Les élèves ont utilisé les espaces verts de la communauté pour marcher et faire des entraînements au Ruisseau Green.

Également, les élèves ont pu profiter du tennis sur les 6 terrains extérieurs de la communauté. Des ateliers comme le yoga, le curling intérieur et le golf ont quand même eu lieu, mais à l’école. À travers le programme, les élèves ont bénéficié de cours de conditionnement physique hebdomadaire avec l’entraîneur spécialisé.

« Je pense que nous avons réussi à créer un bon sentiment de convivialité cette année de toute façon », signale Mme. Polomark, enseignante depuis près de 20 ans à Louis-Riel – sa propre alma mater. « Nous sommes tous confrontés à la même situation chaque jour, donc vous devez la regarder de manière positive, sinon ça va être terriblement long et ennuyeux. Nous sommes ici pour nous soutenir et faire tout ce que nous pouvons. »

Yeux souriants

Il y a eu de nombreuses autres activités créatives pour garder le plaisir vivant à Louis-Riel. Le carnaval d’hiver – avec des courses de luge et des chaises musicales en plein air pendant la semaine qui était supposé être le congé de mars – a été un grand succès.

La camaraderie et le moral ont été stimulés par un défi d’équipe unique : quelle classe parmi les 7e et 8e années serait le premier à parcourir collectivement la distance de la Colombie-Britannique à Terre-Neuve ? Les enseignants et les familles des élèves ont été encouragés à participer eux aussi.

« Il est difficile de savoir avec certitude pour le moment, mais je pense que la plupart de ces enfants vont mieux s’en sortir après l’avoir vécu », indique Mme. Polomark. « La vie vous lancera toujours beaucoup de défis, mais c’est la façon dont vous réagissez qui est la plus importante. Votre verre est-il à moitié vide ou à moitié plein ? Je pense que c’est une leçon de vie très importante qu’ils apprennent. »

Apprenez-en plus sur le programme Sports-Exploratoires de Louis-Riel en téléchargeant ce dépliant, et d’autres volets disponibles au: https://ottawasportspages.ca/2020/02/20/louis-riel-sports/

Leave a Reply